Rudiger Hurtsis

Les Récits de Rudiger - 1ère partie

Permets moi, tout d'abord de me présenter.
Je suis Rudiger Hurtsis, un érudit humain.

Lire la suite...

 

Les Récits de Rudiger - 2ème partie

Bon, par où commencer, puisque cela fait maintenant près de 5 mois que nous cherchons en vain.

Allez, je vais commencer par le début.

Tout débuta par la découverte dans un manuscrit, qu'il me fallut plus de six semaines pour déchiffrer cette écriture runique, mais bon, voilà.

Ce manuscrit parle de grottes, de cavernes et autres souterrains, où auraient été ensevelis un trésor estimé à plusieurs milliers de pièces d'or, sans compter les bijoux et autres objets, dont plusieurs seraient magiques...

Lire la suite...

 

Les Récits de Rudiger - 3ème partie

Durak prend la parole et demande

- "Amendil, c'est à toi de choisir, on va par où ? "

Celui-ci répond :

- "Bon et bien puisque vous me laisser s'y gentiment le choix de notre destination et que je n’ai guère envie de trainer dans cette grotte trop longtemps, une fois à la bifurcation, nous prendrons le chemin de droite. Nous gardons le même ordre de marche. Piéter, pouvez vous aider Magnus ? "

- "Bien sur" répond-il

Alors que nous reprenons la route, une fois arrivé à la bifurcation, nous empruntons le chemin de droite. Tout en faisant attention à tout nos mouvements, à environs une 15ènes de mètres de nous, un parchemin cacheté à la cire est posé à même le sol.

- « Que faire du parchemin ? » demande Amendil à Rudiger

Celui-ci répond :

- " puisqu'il est là; autant le prendre. Mais faite attention, allez y avec prudence, on ne sait jamais."

Et c’est avec toutes les précautions nécessaires que l’elfe ramasse le parchemin et le met dans une poche pour le lire plus tard… Nous continuons notre route. Mais arrivé un peu plus loin, les effets de la fatigue se font  ressentir, de plus, Magnus ne va pas bien.

Nous avançons lentement, afin de ne pas fatiguer Magnus plus que nécessaire.

Hanna demande alors:

- " On continu pour trouver une autre caverne ou on fait demi tour pour retourner dans la caverne du chat, Amendil t'en penses quoi ? "

- " Tout a fait d'accord, si jamais on se repose il faut que se soit dans un endroit qui soit le plus sur possible.
On continu, on se reposera dans un autre endroit, et si nous ne trouvons pas rapidement, nous aviserons. " répond Amendil.

Nous continuons notre marche, celle-ci nous mène à une bifurcation sur la gauche, une porte est visible plus loin en face de nous. Avant de nous diriger dans une direction ou une autre, nous écoutons, à gauche, le passage doit mener vers une rivière souterraine, car un écoulement d'eau est clairement perceptible au loin.

Amendil profite de l'arrêt pour lire le parchemin.

Durak prend alors la parole, dans un ton qui nous étonnes tous, il le dit avec gentillesse...

- " Dans la mesure où il y a de l'eau, la direction qui me tenterait le plus est celle où il n'y a guère ce bruit d'eau, Amendil... Quand pense tu ?

- " D'accord pour moi..." répond l'elfe en rangeant le parchemin.

- " Je tiens juste a vous informer que le parchemin nous dit : Je vous lit ce qui est écrit :

***** Ne me mettez pas en colère, faites demi-tour... *****

***** Vous allez le regretter de continuer... *****

***** Urglovej. ***** "

Nous prenons donc la direction de la porte en face de nous... le couloir continu également sur la gauche. Dans ce nouveau couloir, deux autres portes sont visible.

Hanna et Magnus écoute à la première porte, Amendil et Durak à celle d'à côté.

Durak reviens à discuter (d'un ton léger et sans haussez la voix) du parchemin.

- " C'est du n'importe quoi ce parchemin... "

- " Je suis tenté de dire qu'il faut quand même continuer. " lui réponds Magnus.

- " Prudence et discrétion seront de rigueurs... " interviens Hanna.

Je dit à mes frères : - " Je commence à me demander si nous avons eu raison de rechercher Léopold !!! "

- " Nous n'avions pas le choix ! " me répond Aldebert.

Aucun bruit n'est perceptible derrière les portes...

Durak revient vers Magnus et clanche la première porte...

Amendil reviens également, encoche une flèche et la pointe en direction de la porte que Durak va ouvrir.

La porte s'entrouvre sur une pièce rectangulaire, les murs sont recouverts de mosaïques ...

Au centre, se tient une humaine en train de psalmodier, elle est face à la porte...

Rien d'autre n'est visible dans la pièce, étant donné que la porte n'est qu'entrouverte...

Durak referme la porte.

Le seul hic, que Durak nous signale une fois la porte refermée, c'est que la seule lumière de la pièce émane de la femme (telle une aura de feu).

Adelbert prend la parole: - " Comme vous voulez... Soit on y va, soit on y va pas... "

Durak lui répond : - " Bon, allons y mais elle marmonne des trucs louche, comme une prière... "

Durak ne nous laisse pas le temps de dire ou faire quoi que ce soit, qu'il frappe à la porte... " toc toc toc "

En voyant cela, Magnus se met en retrait, son état ne lui permet pas de combattre si jamais il se trouve une mauvaise surprise derrière la porte.

Amendil et Hanna se mette chacun d'un côté de la porte,  Hanna et Amendil, arc en main, flèche amorcé mais la pointe en bas, Durak prend sa hache en main.

Une voix réponds : " Qui va là ? "

Amendil nous préviens que la voix ne viens pas de l'endroit où la femme incante... A moins que Durak ne se soit trompé dans sa description... La voix elle, viendrait de quelqu'un se trouvant près de la porte.

Durak demande alors à travers la porte :

- "Hum hum hum ... Pardonnez du dérangement, mais mes amis et moi cherchons une personne qui, je pense s'est perdu. Vous ne l'auriez pas vu par hasard ? De plus, un autre ami est blessé et on cherche que''q''part pour se reposer, vous sauriez pas ou on pourrait s'reposer qu'z'heures, m'dame ? "

La réponse ne se fait pas attendre, une voix de jeune femme se fait entendre.

- " La question de votre ami restera en suspend.... Par contre pour vous reposer, entrez donc... Je me présente, Je suis Jurglove 3ème du nom. Entrez, faites comme chez vous... "

Et là, par l’entrebâillement de la porte, nous pouvez voir apparaitre des lits (derrière un paravent), tables, bancs, chaises et autres mobilier divers...

Je dit à tous : -" Nous devrions entrer, mais surtout, rester calme et diplomate, n'est-ce pas messire nain ?"

Pieter répond : - " Mais restons sur nos garde... Nous sommes quand même en territoire ennemis..."

Durak va vers la femme et lui dit : -" merci d'vot'e gentillesse m'dame, mon nom est Durak, le seul du nom et voici mes amis...hum... Hanna, Magnus (notre blessé), Adelberg, Pieter et Rudiberg et Amendil. "

Lorsque vous entrez, vous pouvez voir un mobilier superbe... Sur la table, est visible quantité de nourriture et de boissons, des bancs et des chaises sont disponible autour de la table.

La femme au centre de la pièce disparait et sur le côté de l'entrée, une femme d'une vingtaine d'année vous accueille.

Celle-ci prend la parole : - " Entrées mes amis, venez prendre repas et repos dans mon antre sans crainte. "

Durak rétorque : - " mais elle est partie où la dame ? Quel est c't'e magie..."

- " Ce n'est qu'un excellent jeu de miroir... entrez, entrez, mettez vous à votre aise. " répond notre hôte.

Durak et Piéter aide Magnus à s'assoir sur une espèce de paillasse divans... ce qui lui permet d'être confortablement installé.

Puis nous nous installons à la table, certains d'entre nous reste sur leurs gardes.

Une fois assis, la dame commence à nous servir en boisson.

- " Vin ou bière, jus de fruit ? demande-t-elle. Pour la nourriture, servez vous, n'attendez pas; servez vous également en eau ou en jus de fruits frais. "

Le fumet des plats est exquis, et la nourriture plus qu'abondante, une cinquantaine de personnes pourrait être servis.

- " allez y ne m'attendez pas... " dit -elle en continuant à servir vin ou bière...

Durak prend de la bière. Un jus de fruits pour Hanna, Magnus prend de l'eau. Tout Trois se servent également en viande et en légume.

Durak commence à parler tout en continuant à manger : - "Cha fait combien de temps qu'vous z'êtes là, m'dam..."

Amendil se sert en jus de fruit et attend avant de se servir à manger.

Notre hôte répond à Durak : - " Depuis tellement longtemps que je ne sait plus exactement... près de 174 ans je crois, plus ou moins 10 ans... "

Tout est délicieux... Une fois que vous vous êtes servi, et qu'elle a fini de servir les boissons (il y a des pichets d'eau ou de jus de fruits frais de disponible et en quantité), elle même se sert et se joins à vous pour manger...

Durak reprend ses questions : " Bon appétit m'dam. Mais, vous ne sortez jamais d'ici ? Et, si c'est pas indiscret, pourquoi êtes vous ici ? "

Hanna observe la femme et les environs pour détecter un éventuel changement, tableau, mur, objets...

La femme répond : -" Oh ! Je suis la... parce que... Ah bah oui au fait, pourquoi suis-je ici ? je ne sais plus... Sortir d'ici ? non, je ne sort pas, j'irai où ? Et comment ferai mes hôtes pour se reposer ?

Durak reprend : - "mmmmhh....ch'que ch'est bon... (Hé oui, il n'hésite pas, il mange pour deux, voir trois)... Mais... Vous faites comment pour vous ravitailler ?"

- " Je ne me ravitaille pas... On me l'apporte. " répond-elle

- "Ah ???!!!! et qui si je puis me permettre ? demande Magnus.

- " Bah le chambellan pardi... Qui voulez vous que cela soit, sinon lui."

- "Ce s'rait y pas jurglov le 1er par hazard ? " demande Durak

- " Que nenni... Le chambelan c'est glovjur " fait-elle

Durak repu reprend la parole : - " ppffffffiiioooouuuu....qu'ça fait du bien de manger, j'peux m'reposer un peu m'dam ? ça vous dérange pô ?"

-" Je vous en prie, faite, faite dont; dormez sur vos deux oreilles, je veille... passez derrière ce paravent, et étendez vous sur ses lits confortables."

Magnus s'endort sur sa paillasse, il transpire, j'espère que la fièvre n'arrive. Hanna le veille.

Je reste perplexe de trouver un tel endroit en un tel lieu. Mes frères quand à eux, ne se bile pas et font honneur à la nourriture et aux boissons.

Une fois nourriture et boissons finies, nous nous reposons tous un peu, Magnus est agité... Hanna reste à ses côtés, anxieuse. Piéter regarde les pansements et nous dit qu'il faudra les refaire à son réveil.

Notre hôte fait également une sieste.

A notre réveil, nous constatons que nous allons bien, la fatigue a disparue, Magnus se sent mieux. Piéter lui refait ses pansements et nous repartons en remerciant chaleureusement notre hôte.